En Ontario, les personnes fragiles et âgées paieront plus

Les résidents fragiles et âgés des maisons de soins infirmiers de l’Ontario risquent de payer de plus d’une façon pour les insuffisances budgétaires de la province.

Tandis que la ministre de la Santé Deb Matthews retient la ligne sur les augmentations au financement des soins de longue durée en accordant un maigre 2,8 pour cent (1 % seulement pour les soins directs), elle demande aux résidents de contribuer beaucoup plus que ça.

Le 30 mai dernier, la ministre a publié un bulletin dans lequel elle annonçait que le taux de cofinancement de base augmenterait de 1,81 $ par jour, soit une augmentation de 3,4 pour cent.

Les tarifs supérieurs augmentent eux aussi, passant de 8 $ de plus par jour à 9 $ de plus par jour pour le semi-privé (une augmentation de 8,8 pour cent) et de 18 $ de plus par jour à 19,75 $ de plus par jour pour le privé (une augmentation de 9,1 pour cent).

Ceci à un moment où Deb Matthews retient également la ligne sur l’effectif d’inspection du ministère; il semblerait qu’il manque tellement de personnel que les maisons de soins infirmiers devront désormais attendre jusqu’à 5 ans pour obtenir une inspection complète.

Tandis qu’on demande aux grandes sociétés de bien vouloir patienter pour une autre réduction de leurs impôts, on demande aux personnes fragiles et âgées de payer davantage pour leurs soins.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s