Archives mensuelles : juillet 2012

Les choix du rédacteur en chef : quelques articles que vous avez peut-être manqués

Notre pause estivale est arrivée. Nous n’afficherons plus aucun article avant le début du mois de septembre. Toutefois, nous vous invitons à lire ou à relire certains des 99 articles déjà publiés sur notre site. Cette année nous avons gagné le prix du meilleur contenu Web de l’Association canadienne de la presse syndicale. Nous sommes aussi nommés dans deux catégories pour le prix Ninjamatics d’automne de CWA (Canadian Weblog Awards). Découvrez pourquoi! Lire la suite

Advertisements

Hôpitaux de l’Ontario : il nous reste le Mexique à dépasser pour le plus petit nombre de lits par habitant

On peut s’y attendre – tandis que les hôpitaux ontariens s’apprêtent à couper sur les services et dans le personnel au cours des trois prochaines années, le gouvernement proclamera inévitablement les bienfaits de servir les patients dans la communauté.

L’Institut canadien d’information sur la santé a récemment publié un rapport montrant qu’en plus d’avoir le moins grand nombre de lits par habitant au Canada, l’Ontario est deuxième sur la liste des 34 pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Seul le Mexique a moins de lits par habitant – pour le moment. Lire la suite

Pénuries de médicaments : la crise Sandoz incite les hôpitaux à se « désintoxiquer »

Il se pourrait que Sandoz découvre qu’on n’a plus autant besoin de ses médicaments intraveineux.

Cet hiver, la compagnie pharmaceutique multinationale a été contrainte par la Food and Drug Administration américaine à résoudre les problèmes sur sa chaîne de production dans son usine de Boucherville, au Québec. Une réduction importante de la production a été nécessaire pour moderniser la chaîne, affectant la livraison de médicaments intraveineux aux hôpitaux à travers le Canada. Lire la suite

Le 18 juillet – un parapluie géant pour protester contre le système de santé public

Les défenseurs des soins de santé demandent au gouvernement Harper de retourner à la table et de négocier un nouvel accord 2014 sur la santé avec les provinces. Le message fait partie d’une journée nationale d’action qui aura lieu le 18 juillet – une semaine avant que les premiers ministres des provinces et territoires se rencontrent pour parler de cela.

Plus tôt cette année, le gouvernement Harper avait dévoilé quels seraient les paiements de transfert des provinces, ne montrant aucun intérêt envers la façon dont les fonds seraient dépensés. Le plan inclut des augmentations de six pour cent jusqu’à 2018. Après cela, les paiements de transfert seront indexés à la croissance économique avec un « plancher » minimum de 3 pour cent. Lire la suite

Un investisseur en capital risque dit que c’est la classe moyenne qui crée les emplois pas les super riches

 « Dans une économie capitaliste, les véritables créateurs d’emplois sont les consommateurs de la classe moyenne », a dit l’investisseur en capital risque américain Nick Hanauer. Dans un « TED talk » plus tôt cette année, Hanauer a déclaré que « taxer les riches pour investir dans la classe moyenne et la voir croître et prospérer est la chose la plus astucieuse qu’on puisse faire pour la classe moyenne, pour les pauvres et pour les riches ».

Selon Hanauer, les États-Unis divinisent injustement les riches, faisant remarquer avec un sourire qu’il n’y a « qu’un pas entre créateur d’emplois et Créateur ».

Hanauer fait lui-même partie de la classe des super riches, mais il dit que « les gens riches comme moi ne crée pas d’emplois ». Si les réductions d’impôts accordées aux mieux nantis donnaient vraiment des résultats, « nous aurions aujourd’hui beaucoup trop d’emplois ».

Si le revenu médian des ménages avait suivi l’économie depuis les années soixante-dix, les familles américaines gagneraient en moyenne 92 000 $, et pas 50 000 $, a-t-il ajouté.

La répartition des revenus est un facteur majeur dans les déterminants sociaux de la santé.

TED est un acronyme pour Technology, Entertainment and Design.

Pour regarder le discours de Nick Hanauer, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bBx2Y5HhplI#t=0s

 

Quarante-huit pour cent disent que le superviseur entraîne l’hôpital de Niagara dans la mauvaise direction

Le superviseur du Système de santé de Niagara a commandé un sondage d’opinion sur ses recommandations provisoires pour l’hôpital, très mal en point, à emplacements multiples.

S’il faut conclure quoi que ce soit, c’est que le sondage d’opinion a confirmé la raison pour laquelle Kevin Smith a été nommé par la province.

Pollara a conduit un sondage téléphonique au mois de juin dernier auprès d’au moins 75 résidents adultes dans chacune des 12 communautés desservies par l’hôpital.

La note d’impression globale était de 4,5 sur 10 – soit bien en-dessous de la cote d’approbation habituelle de 90 pour cent pour la plupart des hôpitaux ontariens. Treize pour cent des personnes interrogées ont décrit leur impression comme étant « très négative ». Les plus mauvais résultats sont venus de Fort Erie et Port Colborne, deux communautés qui ont déjà perdu le service d’urgence de leur hôpital.

L’hôpital a obtenu de piètres résultats sur des questions touchant à la satisfaction des besoins de santé de la communauté, à la facilité et à la rapidité d’accès et à la qualité de l’administration de l’hôpital. Les résultats étaient nettement supérieurs en ce qui concernait le rendement du personnel clinique, tel que les médecins et les infirmières. Le sondage n’a pas abordé la qualité des autres professionnels de la santé, tels que les physiothérapeutes ou les techniciens de laboratoire.

Tandis que Smith recommande la construction d’un deuxième méga-hôpital dans la région sud de la Péninsule du Niagara, la plupart des répondants se sont dits opposés à la fermeture des emplacements de Port Colborne, Fort Erie, Niagara Falls et Welland. Ceci est en contradiction avec le large soutien démontré ailleurs dans le sondage en ce qui concerne un nouvel hôpital centralisé. C’est aussi en contradiction avec les résidents qui disent qu’ils seraient prêts à conduire plus loin pour obtenir des soins de qualité.

Si Smith a pensé avoir un effet positif, cette impression n’a pas été reflétée dans le sondage. Plus de la moitié des répondants ont dit que leur impression n’avait pas bougé, 23 pour cent ont dit que le Système de santé de Niagara avait empiré sous la direction du superviseur et douze pour cent ont dit qu’il s’était amélioré. Quarante-huit pour cent ont dit que le Système de santé de Niagara faisait fausse route, comparé à 43 pour cent qui pensaient qu’il était sur la bonne voie sous la direction de Smith.

La façon dont la communauté perçoit le rendement de l’hôpital reflète également sa volonté de faire des dons à l’hôpital. Soixante et onze pour cent ont dit qu’il était peu probable qu’ils donnent.

Avant de choisir un emplacement pour un Hôpital de Niagara Sud, Smith pourrait vouloir examiner de plus près comment les résidents se rendront à l’hôpital. Les résidents aux tranches supérieures de revenu étaient plus susceptibles de conduire eux-mêmes (76 %), par rapport aux ménages à revenu plus faible (41 %). Les ménages à revenu plus faible étaient beaucoup plus susceptibles d’utiliser une ambulance (22 %), par rapport aux ménages à revenu élevé (5 %).

Smith devrait être prêt à remettre ses recommandations finales pour le Système de santé de Niagara vers la mi-juillet.

Les hôpitaux pourraient bien payer plus d’impôts municipaux

Les municipalités ontariennes ont peut-être une raison légitime de réexaminer les impôts que paient les hôpitaux, mais le moment ne pourrait être plus mal choisi.

Tous les niveaux du gouvernement semblent devoir se démener pour joindre les deux bouts sans transférer les coûts aux citoyens sous forme d’impôts. Le résultat est un niveau gouvernemental à court d’argent qui court après un autre niveau gouvernemental à court d’argent. Lire la suite