Parmi les pays de l’OCDE, seul le Mexique possède moins de lits d’hôpitaux par habitant que l’Ontario

Certains cherchent à dépeindre les syndicats et leurs partenaires communautaires comme des réactionnaires à l’égard du transfert des services de l’hôpital à la communauté.

La réalité, c’est que les syndicats représentent un grand nombre de membres dans le secteur des soins de santé communautaire.

Loin d’être anti-communautaires, nous estimons en réalité que le secteur communautaire n’est pas assez fort.

Le problème est consécutif aux coupures dans le système hospitalier. On est en droit de croire qu’il y a déjà eu assez de coupures dans les hôpitaux pour assurer le transfert du financement au secteur communautaire. En d’autres termes, les hôpitaux ont déjà fait leur part.

Pourtant, on continue de nous répéter que l’Ontario dépense toujours beaucoup trop pour les hôpitaux. En réalité, le financement par habitant des hôpitaux est parmi les moins élevés au Canada.

Cette idée de transférer les services n’est pas nouvelle.

En fait, c’est le gouvernement Rae qui a ouvert la voie et encouragé les autres provinces à s’y engager. Lorsque Bob Rae est devenu premier ministre de l’Ontario, le Canada avait 6,7 lits d’hôpitaux pour 1 000 habitants. À la fin de son mandat, ce taux était passé à 4,8 pour mille.

Aujourd’hui, l’Ontario compte environ 31 000 lits d’hôpitaux pour une population de 12,85 millions. C’est-à-dire que nous avons un lit pour 414 habitants en Ontario, ou légèrement plus que 2,4 lits pour mille habitants.

C’est bien au-dessous de la moyenne canadienne de 3,9 pour mille habitants.

En fait, si l’Ontario était un pays membre de l’OCDE, il ferait seulement mieux que le Mexique relativement au nombre de lits d’hôpitaux par millier d’habitants (1,1 pour mille).

Comment peut-on s’étonner que nos hôpitaux soient surpeuplés et que les patients soient obligés de plaider leur cause pour rester à l’hôpital tandis qu’on les presse de sortir?

Cette semaine, le Star de Sudbury rapporte que les chirurgiens d’Horizon Santé-Nord  font « la quête » devant le réseau local d’intégration des services de santé pour plaider leur cause et demander plus d’argent.

Ils soulignent que si les fonds octroyés à la réduction des temps d’attente pour les arthroplasties de remplacement, ainsi que pour les opérations de la cataracte, du cancer et cardiaques, suffisent, en raison du gel des budgets de base des hôpitaux, les listes d’attente pour d’autres interventions chirurgicales ne cessent de s’allonger.

D’après le Star de Sudbury, celles-ci comprennent « toutes sortes d’interventions, allant des chirurgies gynécologiques et urologiques aux ablations de la vésicule biliaire, réparation des hernies et chirurgies du dos. »

Comme ailleurs dans la province, les hôpitaux de Sudbury souffrent d’un manque de financement, lequel compromet leur capacité à servir leurs patients.

Alors que nous estimons que l’incidence du gel représente une réduction d’au moins 3,2 pour cent du budget de l’hôpital, les médecins de Sudbury disent que l’impact est plus proche de six pour cent.

Récemment, l’Association des hôpitaux de l’Ontario a critiqué le gouvernement provincial pour son absence de plan pour les hôpitaux. Quel est son objectif en termes de lits d’hôpitaux pour mille habitants?

Est-ce que l’Ontario a réellement l’intention de tomber au même niveau que le Mexique en ce qui concerne le nombre de lits d’hôpitaux par millier d’habitants? Peut-être que la ministre de la Santé Deb Matthews devrait partager cet objectif avec nous, comme ça nous aurions au moins une petite idée de ce à quoi nous pouvons nous attendre.  Nous pourrions en outre prendre une décision éclairée en ce qui concerne ce plan aux prochaines élections.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s