Les patients du Québec paient pour contourner les listes d’attente

Au Québec, les patients doivent attendre deux ans pour obtenir des soins publics ou verser 10 000 $ pour se faire opérer dans les deux semaines avec le même spécialiste.

De nombreux spécialistes du Québec ont un pied dans le secteur public et l’autre dans le secteur privé.

Les spécialistes traînent-ils exprès leurs pieds avec les rendez-vous publics pour gagner plus avec leur pratique privée?

Le ministre de la Santé du Québec dit que la pratique de gonfler les lignes d’attente dans le système public pour pousser les patients à avoir recours au système privé est intolérable, et il a demandé au Collège des médecins du Québec d’enquêter à ce propos.

La Gazette de Montréal avait signalé l’existence d’une telle pratique il y a environ un an. Ils avaient documenté le cas d’un patient de l’Hôpital Charles LeMoyne qui avait dû attendre deux ans pour obtenir un rendez-vous avec un spécialiste, mais qui aurait pu simplement traverser la rue et obtenir un rendez-vous avec le même médecin dans les deux semaines.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s