Archives de mot-clé : Warren « Smokey » Thomas

Les RLISS devraient s’intégrer au ministère de la Santé — Thomas

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, est apparu devant le Comité permanent sur les politiques sociales, plus tôt cette semaine, à Kingston. Le Comité de Queen’s Park, composé de députés provinciaux des trois partis, entreprend l’examen des réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) exigé par la loi originale de 2006. Le SEFPO demande que les RLISS soient officiellement intégrés au ministère de la Santé et que les propositions d’intégration soient soumises à un processus beaucoup plus rigoureux, qui comprend la divulgation de renseignements détaillés au public. La présentation intégrale est ci-dessous : Lire la suite

PSSP mis à la porte pour avoir refusé des concessions salariales

La Marche des dix sous est un organisme de bienfaisance enregistré qui aide les Ontariens qui ont une invalidité à vivre de façon indépendante. Récemment, cet organisme a mis à la porte environ 30 préposés aux services de soutien à la personne (PSSP), à Oakville, pour avoir refusé de se plier aux exigences de l’employeur en matière de concessions salariales. Ces PSSP, qui sont représentés par le SEFPO, gagnent actuellement 14 $ de l’heure, ce qui, selon certains, devrait être le salaire minimum légal. Leur travail demande des compétences précises et est très exigeant. Entre temps, la PDG de la Marche des dix sous s’offre un salaire annuel d’environ 270 000 $.  La plus grande partie du financement des mesures de soutien prises par la Marche des dix sous vient de la province de l’Ontario. Nos collègues à Operation Maple ont récemment tourné cette vidéo pour raconter leur histoire et suggérer que les prochains dons de bienfaisance soient accompagnés de certaines conditions.

Une disposition sournoise glissée dans le projet de loi budgétaire pourrait entraîner des élections cet été

Dalton McGuinty menace de mettre fin aux activités de son propre gouvernement après que les parties d’opposition aient récemment amendé son projet de loi budgétaire au comité des finances de l’assemblée législative.

Comme le gouvernement Harper l’a fait avec son projet de loi budgétaire, le gouvernement McGuinty a introduit un grand nombre d’amendements législatifs pour créer un énorme projet de loi omnibus. Dans le cadre d’une réunion du comité qui a eu lieu la semaine dernière, les Néo-démocrates et les Conservateurs, qui jouissent d’une majorité de 5-4, ont renversé une bonne partie de ces amendements.

Parmi ceux-ci, notons l’annexe 28, qui aurait donné au gouvernement la latitude nécessaire pour privatiser les services publics sans retourner à l’assemblée législative pour débat et approbation. Lire la suite