Archives de mot-clé : RLISS du Centre-Est

Le PDG de l’Hôpital de Scarborough : « Il ne faut jamais dire jamais »

Rik Ganderton, dirigeant du SSVR, et Robert Biron, dirigeant du TSH, à la réunion du Conseil du RLISS du Centre Est, mercredi dernier.

Rik Ganderton, dirigeant du SSVR, et Robert Biron, dirigeant du TSH, à la réunion du Conseil du RLISS du Centre Est, mercredi dernier.

Les deux dirigeants représentant les hôpitaux de Scarborough et de la vallée de la Rouge se sont présentés devant le RLISS du Centre Est mercredi dernier suite à l’annonce la semaine dernière de l’annulation, pour le moment, de la fusion qui avait été proposée entre les deux hôpitaux. Lire la suite

La fusion des hôpitaux Scarborough-Rouge coûte trop

En fin de compte, le prix était trop élevé.

La fusion entre l’Hôpital de Scarborough et le Système de santé de la vallée de la Rouge semble avoir été mis sur la touche après des mois d’activités intenses, y compris des consultations communautaires sans précédent.

Lire la suite

L’Hôpital Northumberland Hills a déjà des éducateurs agréés en diabète

C’est une chose de ne pas reconnaître le travail que vous faites. C’en est toute une autre lorsque votre hôpital déclare que vous ne faites pas ce travail du tout.

L’Hôpital Northumberland Hills (NHH) déclare ne pas « actuellement fournir d’éducation spécialisée sur le diabète à ses patients ambulatoires et hospitalisés ». Il est certain que si vous êtes éducateur agréé en diabète dans cet hôpital, c’est toute une surprise de l’entendre. Lire la suite

Épidémie égale possibilité

Ce sont les choses qui vont mal dans le système de santé qui souvent nous préoccupent le plus.

Tandis que nous recherchons fréquemment les grandes solutions, c’est souvent dans les petits efforts quotidiens que le véritable changement prend place. Lire la suite

Fusion Scarborough-Rouge : le Conseil communautaire dit qu’il n’a pas assez d’information pour prendre une décision

Si c’était le secteur privé, vous n’auriez pas le conseil d’administration d’une organisation de 352 millions de dollars assis sur des chaises si peu confortables.

Malgré les signes d’une reprise économique modeste, les hôpitaux de l’Ontario vivent encore des périodes difficiles, et l’Hôpital de Scarborough ne fait pas exception. Le 1er octobre dernier, le conseil du TSH s’est rencontré à son campus de Birchmount pour parler affaires. Lire la suite

La nomination de Biron au poste de PDG de l’Hôpital de Scarborough ne doit pas trop plaire à Lou Renaldi

On ne pourra pas dire que Robert Biron ne savait pas ce qu’il faisait.

L’ancien PDG de l’Hôpital Northumberland Hills de Cobourg arrive à la grande ville pour essayer à son tour de résoudre la tâche apparemment impossible de remettre l’Hôpital de Scarborough sur ses rails. Lire la suite

30 millions de dollars retournent dans les livres des hôpitaux

À la réunion du RLISS du Centre Est plus tôt cette semaine, on a demandé à l’Hôpital de Scarborough de considérer les 2 millions de dollars qu’il s’attendait de recevoir de Plexxus comme une « créance irrécouvrable ».

Lire la suite

Points rouges

À l’ère de la responsabilité, faire attention à ses dépenses devient intéressant lorsqu’on ne sait pas combien on a à dépenser.
Chaque budget provincial donne habituellement une idée de ce à quoi on peut s’attendre dans les années à venir; ainsi, tandis que cette année, le budget ne sera pas présenté avant le 2 mai, il est probable que les administrateurs d’hôpitaux planifient (et s’inquiètent) déjà.
Lire la suite

2 millions de dollars en créances irrécouvrables gonflent les problèmes de l’Hôpital de Scarborough

La semaine dernière, l’Hôpital de Scarborough annonçait la suppression de 98 postes dans le cadre d’efforts visant à réduire un déficit annuel de 17 millions de dollars. En plus de cela, l’hôpital est aux prises avec des créances irrécouvrables de 2 millions de dollars liées à sa participation à Plexxus, une entreprise d’achats mixtes partagée avec 10 autres hôpitaux du Grand Toronto. L’hôpital cherche actuellement à amortir ces créances sur une plus longue période de temps.
Lire la suite

Une des raisons pour lesquelles les professionnels de la santé se montrent toujours plus réticents à travailler dans des organismes communautaires

La fermeture d’un hospice de huit lits à Toronto fait à peine sensation dans la communauté des soins de santé. Et pourtant!
L’hospice Perram House n’est pas assez important pour faire la une des journaux, mais sa fermeture symbolise la raison pour laquelle les politiques du gouvernement sur le transfert des services à des fournisseurs au sein de la communauté sont tellement imparfaites.
Lire la suite