Archives de mot-clé : Réseaux locaux d’intégration des services de santé

Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour le financement communautaire?

Les soins de santé communautaires ont reçu le plus gros pourcentage d’augmentation dans le budget provincial du printemps, indiquant l’intention du gouvernement de transférer une plus grosse part du système des soins de santé aux soins à domicile et autres ressources communautaires. Lire la suite

Sondage Vector : La plupart des Ontariens pensent que le gouvernement McGuinty fait mal son travail en ce qui concerne les priorités sanitaires majeures

Deb Matthews aimerait peut-être se montrer davantage.

Nous avons déjà fait remarquer que la ministre de la Santé de l’Ontario faisait beaucoup moins de discours publics que ses prédécesseurs. Les archives en ligne des discours de la ministre montrent deux discours pour cette année et un pour l’an dernier. Cinq communiqués de presse ont été publiés cet été (de juin à août), la plupart des alertes de base, telles que celle rappelant aux Ontariens de se protéger contre le virus du Nil occidental. Lire la suite

Le livre blanc sur les soins de santé rencontre l’indifférence

Si les conservateurs pensaient que leur livre blanc sur les soins de santé publié avant-hier allait détourner l’attention de leurs défaites aux élections partielles, ils se sont sans doute réveillés extrêmement déçus hier matin.

En dépit du premier rang occupé par les soins de santé sur la liste des préoccupations des Ontariens, le livre blanc a très peu été médiatisé. Lire la suite

Le manque d’inspecteurs qualifiés met en danger les résidents des foyers de soins

Selon le SEFPO, les inspecteurs que le ministère de la Santé et des Soins de longue durée envoie dans les foyers de soins ne sont pas qualifiés pour faire leur travail. On expose les résidents des foyers de soins à des risques juste pour économiser sur l’inspection.

Le SEFPO dit qu’avant le 20 juillet 2010, date à laquelle les nouvelles lois sont entrées en vigueur, les inspecteurs des foyers de soins enquêtaient sur les plaintes et les incidents critiques, y compris les questions d’abus ou d’activités de la vie quotidienne, telles que les soins aux incontinents, l’hygiène, la gestion des comportements, le traitement des plaies et les chutes. L’inspection des foyers de soins exigent un examen des dossiers cliniques, des notes d’évolution, des dossiers de médicaments et du diagnostic médical des résidents. Lire la suite

Les foyers de soins à « risques élevés » sont-ils efficaces?

La Colombie-Britannique a un système de classement pour les établissements de soins pour personnes âgées, ou ce que nous appelons ici en Ontario des « maisons de soins de longue durée ». Le classement tient compte des plaintes et incidents critiques signalés et établit si un établissement est à risques faibles, moyens ou élevés. Cette cote de risque détermine le nombre d’inspections auxquelles un établissement doit être soumis. En Colombie-Britannique, un foyer considéré à risques élevés peut s’attendre à une inspection surprise environ tous les trois mois.

En Ontario, Deb Matthews, la ministre de la Santé, préfère fermer les yeux. Lire la suite

Prévention des chutes : Les RLISS parviendront-ils à surmonter l’impact de la radiation et des restrictions budgétaires?

À eux seuls, les chiffres sont surprenants.

Environ 50 pour cent des hospitalisations de personnes âgées liées à des blessures concernent des chutes.

Nous dépensons un montant estimé à 962 millions de dollars par année pour soigner les personnes qui ont fait une chute. Lire la suite

Richesse, âge et géographie, des facteurs importants dans le classement des performances des RLISS

Selon le Spectator de Hamilton, les trois régions les plus riches de la province ont les meilleurs résultats en matière de santé, en dépit d’un financement de la santé moindre par habitant, un rappel flagrant du lien entre le revenu et la santé.

Ces trois RLISS se trouvent également près de Toronto, où de nombreux patients franchissent fréquemment les lignes des RLISS pour obtenir des soins. Lire la suite

Une fusion permettra-t-elle d’accroître l’influence des hôpitaux?

Après tous les discours sur l’intégration du système, il est remarquable que le dirigeant d’un hôpital public de l’Ontario réclame une fusion pour augmenter l’influence de son établissement.

Ça nous paraît bien loin de ce que laissent entendre le Rapport de la Commission Drummond et le nouveau plan d’action du ministère de la Santé. Planifier les services de santé, n’est-ce point essayer d’offrir les soins au bon endroit au bon moment et au moyen des meilleurs fournisseurs possibles? Le fait qu’on parle « d’influence » ou de « pouvoir » laisse entendre que la province utilise peut-être d’autres critères pour prendre ses décisions. Lire la suite

Rapport Drummond : La commission se base sur des hypothèses sans fondement en ce qui concerne les hôpitaux

Une des hypothèses tirées du rapport de la Commission Drummond est que les services de santé dispensés en hôpital coûtent plus cher.

Compte tenu de cette hypothèse, Drummond recommande que tout ce qui n’est pas soins de courte durée soit dispensé ailleurs. Lire la suite

Rapport Drummond : Restrictions financières pour les secteurs des soins de santé… et des cadeaux

Tandis qu’il resserre la ceinture du système d’un autre cran, Don Drummond veut faire un cadeau à chaque fournisseur de soins de santé.

Dans son rapport publié cette semaine, la Commission sur la réforme du secteur public passe de l’augmentation des salaires des dirigeants des Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) aux dépenses triplées par habitant pour la santé publique. Lire la suite