Archives de mot-clé : Réseau universitaire de santé

Bell devient sous-ministre quelques jours avant les élections en Ontario

Quelques jours seulement avant les élections ontariennes, le Dr Bob Bell a accepté le poste de sous-ministre de la Santé.

Ancien chirurgien orthopédique, le Dr Bell est probablement mieux connu en Ontario pour sa position sur la liste annuelle des 100 000 $ et plus. En 2012, Bell était au nombre des PDG d’hôpitaux les mieux payés en Ontario, empochant 753 992 $ à son poste au Réseau universitaire de santé de l’Université de Toronto. Lire la suite

Publicités

Déterminants sociaux : le faible revenu est au deuxième rang des causes de mortalité au Canada

Le Dr James Dunn déclare sans ambages que la richesse est non seulement un déterminant clé de la santé d’une personne, mais que plus on grimpe haut dans l’échelle économique, meilleure est notre santé. Nos résultats de santé s’améliorent au fur et à mesure qu’on grimpe dans les couches de la pyramide économique de la société, et ce, pas seulement entre les 10 pour cent du bas et les 10 pour cent du haut. Lire la suite

Matthews se retire de la course au pouvoir, mettant plutôt l’accent sur les « transitions » dans le système des soins de santé

La ministre de la Santé Deb Matthews a déclaré qu’elle ne cherchait pas à prendre la tête du parti libéral de l’Ontario.

Matthews l’a officiellement annoncé dans le cadre de la conférence HealthAchieve de l’Association des hôpitaux de l’Ontario, mettant ainsi fin à des semaines de spéculation. Lire la suite

Conférence de presse interrompue après qu’un médecin pose une question sur les coupures au programme de santé des réfugiés

Le dirigeant du Réseau universitaire de santé Bob Bell a présenté ses excuses après qu’un médecin et un étudiant en médecine interrompent une récente conférence de presse du ministre des Ressources naturelles du Canada, Joe Oliver, à l’Hôpital général de Toronto.

Était-ce vraiment le rôle du Dr Bell?

Les médecins promettent « d’interrompre » le gouvernement Harper dans ses coupures au programme fédéral de santé intérimaire pour réfugiés qui doit être mis en oeuvre le 30 juin prochain.

Les coupures comprennent la suppression de services de santé complémentaires offerts aux réfugiés récemment arrivés au Canada et sont, selon le gouvernement Harper, des services qui ne sont normalement pas couverts pour la plupart des Canadiens. Ce n’est pas entièrement vrai.

En fait, des services de santé similaires sont normalement offerts aux Canadiens qui reçoivent l’aide sociale. La plupart des réfugiés arrivent au Canada sans argent pour aller chez le dentiste, obtenir des médicaments et recevoir d’autres services non assurés.

Comme le Dr Chris Keefer le dit dans la vidéo qui suit, ces services sont les mêmes que ceux que reçoivent les bénéficiaires du programme Ontario au travail.

Cliquez ci-dessous pour un clip vidéo de la conférence de presse interrompue :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=75FmimeFnu8

 

Lire la lettre ouverte envoyée par l’AMMI Canada sur les coupures du gouvernement Harper.