Archives de mot-clé : austérité

Pourquoi risque-t-on de nouveau nos réserves de sang?

Le scandale du sang contaminé fut le pire des désastres de l’histoire du Canada en matière de santé publique. Dans les années 1980 et 1990, plus de 30 000 Canadiens ont été infectés par le VIH et par l’hépatite C. La situation était le résultat de l’incapacité du gouvernement et de l’échec bureaucratique à protéger l’approvisionnement en sang. Le sang contaminé à tué des milliers de personnes. Des personnes en meurent encore aujourd’hui. Lisez comment nous risquons de répéter ce désastre dans cet article de Diablogue. Lire la suite

La réalité s’installe – le plan d’austérité est basé sur une exagération du déficit

En février dernier, nous avons assisté à un forum du Centre canadien de politiques alternatives sur la crise fabriquée qu’utilisent les libéraux pour mettre en œuvre des mesures d’austérité radicales.

Nous avions alors fait remarquer que le ministre des Finances Dwight Duncan exagérait depuis longtemps ses prévisions du déficit budgétaire. En 2010-2011, Duncan s’était déjà trompé de 43 pour cent dans ses prévisions. Les économistes progressistes estimaient que le déficit réel pour 2011-2012 se monterait à environ 12 milliards de dollars (comparé aux 16,3 milliards prévu par Duncan). Lire la suite

Les hôpitaux pourraient bien payer plus d’impôts municipaux

Les municipalités ontariennes ont peut-être une raison légitime de réexaminer les impôts que paient les hôpitaux, mais le moment ne pourrait être plus mal choisi.

Tous les niveaux du gouvernement semblent devoir se démener pour joindre les deux bouts sans transférer les coûts aux citoyens sous forme d’impôts. Le résultat est un niveau gouvernemental à court d’argent qui court après un autre niveau gouvernemental à court d’argent. Lire la suite

Sommes-nous menacés nous aussi? Les coûts des hôpitaux P3 causent l’effondrement des soins de santé au Royaume-Uni

Pour un aperçu de l’avenir des soins de santé en Ontario, il suffisait il y a quelque temps de s’envoler pour l’Angleterre de Tony Blair.

Blair ne pouvait privatiser assez vite, créant plus de 200 projets IFP (initiatives de financement privé) pour remplacer l’infrastructure vieillissante.

C’était vraiment la solution miracle sans mise de fonds! Hôpitaux, écoles et routes furent tous construits avec des fonds privés. Ces établissements seraient dirigés par des consortium privés pour des périodes allant typiquement de 25 à 30 années, bien que dans certains cas, cette période puisse aller jusqu’à 60 ans. Lire la suite

Le manque d’inspecteurs qualifiés met en danger les résidents des foyers de soins

Selon le SEFPO, les inspecteurs que le ministère de la Santé et des Soins de longue durée envoie dans les foyers de soins ne sont pas qualifiés pour faire leur travail. On expose les résidents des foyers de soins à des risques juste pour économiser sur l’inspection.

Le SEFPO dit qu’avant le 20 juillet 2010, date à laquelle les nouvelles lois sont entrées en vigueur, les inspecteurs des foyers de soins enquêtaient sur les plaintes et les incidents critiques, y compris les questions d’abus ou d’activités de la vie quotidienne, telles que les soins aux incontinents, l’hygiène, la gestion des comportements, le traitement des plaies et les chutes. L’inspection des foyers de soins exigent un examen des dossiers cliniques, des notes d’évolution, des dossiers de médicaments et du diagnostic médical des résidents. Lire la suite

Les foyers de soins à « risques élevés » sont-ils efficaces?

La Colombie-Britannique a un système de classement pour les établissements de soins pour personnes âgées, ou ce que nous appelons ici en Ontario des « maisons de soins de longue durée ». Le classement tient compte des plaintes et incidents critiques signalés et établit si un établissement est à risques faibles, moyens ou élevés. Cette cote de risque détermine le nombre d’inspections auxquelles un établissement doit être soumis. En Colombie-Britannique, un foyer considéré à risques élevés peut s’attendre à une inspection surprise environ tous les trois mois.

En Ontario, Deb Matthews, la ministre de la Santé, préfère fermer les yeux. Lire la suite

L’Ontario a moins d’inspecteurs de foyers de soins que les états américains

L’Ontario réussit mal en comparaison des autres juridictions quand il s’agit de l’inspection de ses 641 foyers de soins.

La semaine dernière, nous avons expliqué pourquoi il était impossible que quelque 70 inspecteurs de foyers de soins puissent enquêter sur près de 6 000 plaintes et incidents critiques tout en conduisant 120 inspections rigoureuses de la qualité de vie des résidents. À ce rythme, il faudra plus de cinq ans pour inspecter rigoureusement chaque maison de soins de longue durée en Ontario. Lire la suite