Tremplins électoraux – les néo-démocrates s’engagent à réduire les temps d’attente dans le domaine des soins de santé

Le programme électoral sur la santé des néo-démocrates aborde les temps d’attente.

Ils disent qu’ils réduiront de moitié les temps d’attente aux urgences et accorderont la priorité aux soins de santé.

Voici leur plan sur quatre ans pour réduire les temps d’attente aux urgences :

• Ils ouvriront 50 cliniques de santé familiales 24 heures sur 24 à travers la province. Ceci est en plus des services de soins d’urgence et des cliniques sans rendez-vous. Près de 25 pour cent des Ontariens ont actuellement accès à une clinique sans rendez-vous au moins une fois par année.

• Ils envisagent d’ajouter 1 400 nouveaux lits de soins de longue durée aux 77 000 qui existent actuellement.

• Ils envisagent aussi de recruter 250 infirmières praticiennes pour aider aux urgences des hôpitaux. Ces mesures ont été évaluées à 30 millions de dollars par année. Dans leur programme, ils ont fait remarquer que l’Hôpital St. Michael avait réussi à réduire les temps d’attente aux urgences en utilisant trois infirmières praticiennes dans un processus de traitement accéléré.

Les néo-démocrates ont ramené leur promesse préalable d’établir une garantie de cinq jours pour les services de soins à domicile. Ils ont l’intention de le faire en ajoutant 30 millions de dollars par année au budget des soins à domicile. À l’heure actuelle, environ la moitié des Centres d’accès aux soins communautaires de la province atteignent cette cible, comme moyenne, alors que l’autre moitié se bat pour répondre à la demande. Le budget annuel des Centres d’accès aux soins communautaires pour la prestation des soins à domicile est de 2,2 milliards de dollars.

Autres initiatives

Dès l’exercice 2015-2016, ils mettraient de côté 5 millions de dollars par année pour effacer les dettes d’étudiants des médecins qui acceptent d’exercer dans des régions sous-desservies.

Ils mettraient également 230 millions de dollars de côté en 2015-2016 pour un crédit de santé à l’intention des aidants naturels et augmenteraient ce fonds de 10 millions de dollars par année. Les aidants principaux qui assistent une personne dans ses tâches fondamentales de la vie quotidienne recevraient un crédit d’impôt annuel de 1 275 $.

Andrea Horwath a également promis d’élargir la compétence de l’Ombudsman pour couvrir les soins de santé. Le gouvernement Wynne a récemment annoncé qu’il élargissait la portée de l’Ombudsman au secteur MUSH – municipalités, universités, conseils scolaires et hôpitaux – mais il avait exclus les soins de santé. Au lieu de cela, les libéraux veulent créer un ombudsman des patients séparé.

Pour plus d’information sur les positions des différents partis, cliquez ici.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s