28 organismes demandent un examen public sur la collecte de plasma à but lucratif

Le SEFPO fait partie d’un groupe de vingt-huit organismes qui ont signé une lettre publique exigeant de Santé Canada qu’il procède à des consultations publiques avant d’autoriser Canadian Plasma Resources à faire la collecte de plasma et à payer pour les dons dans ses deux cliniques de Toronto.

Publiée cette semaine dans le Hill Times , la lettre parle des importants changements apportés au système de collecte du sang au Canada.

« Bien que Santé Canada soit responsable d’évaluer la sécurité et tout ce qui touche à la réglementation chez Canadian Plasma Resources, le ministère n’a pas examiné l’impact de ces cliniques de dons rémunérés sur notre système de dons volontaires de plasma et de sang », nous dit la lettre.

Les organismes signataires demandent à Santé Canada de créer un véritable processus d’examen public, qui permette aux parties intéressées de participer à la prise de décisions.

Ce blogue est le premier à avoir fait éclater l’histoire des cliniques privées de don de plasma l’été dernier. L’article publié faisait suite à la fermeture du centre de collecte de plasma de Thunder Bay par la Société canadienne du sang, en avril dernier.

Plus tôt cette année, Santé Canada a tenu une table ronde sur la question avec des intervenants de leur propre choix. Malgré qu’il représente le groupe le plus important d’employés de la Société canadienne du sang au Canada, le SEFPO avait été exclu de la table ronde.

Santé Canada avait promis d’accepter des soumissions en ligne à ce propos suite à l’affichage du compte rendu de la table ronde. On n’a encore rien vu.

La ministre de la Santé Deb Matthews a déclaré qu’elle utiliserait les pouvoirs de la province pour empêcher l’ouverture des cliniques privées.

Les signataires de la lettre comprennent Dr Monika Dutt, de Médecins canadiens pour le régime public, Dr Janet Maher, du Groupe de réforme médicale, Pat Kerwin, de l’Association des syndicalistes retraités, Maude Barlow, du Conseil des Canadiens, et Michael McBane, de la Coalition canadienne de la santé.

La lettre a également été signée par Antonia Swann, la veuve de James Kreppner. Kreppner fut l’une des victimes du scandale du sang contaminé au Canada et avait joué un rôle important dans le cadre de la campagne pour la Commission Krever. Kreppner est décédé en 2009, à l’âge de 47 ans.

Les signataires de la lettre au SEFPO sont le président Warren (Smokey) Thomas et Sean Allen, le président de la Division de la Société canadienne du sang et du diagnostic.

Pour lire une traduction de la lettre envoyée à la ministre, cliquez ici: open-letter-plasma-clincs FR

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s