Denise Wagler-Allan gagnante du questionnaire du CDSS

Félicitations à Denise Wagler-Allan – gagnante cette année du questionnaire éclair du Conseil divisionnaire des soins de santé. Un bon-cadeau de 100 $ devait être remis au délégué/suppléant tiré au sort qui avait répondu correctement à toutes les questions.

Dans le cadre du Congrès du SEFPO, cette année, notre questionnaire annuel sur les soins de la santé était plus difficile que jamais. De nombreux délégués l’ont trouvé amusant et instructif. Heureusement, la façon de noter le questionnaire nous a permis de recevoir un certain nombre de bonnes réponses.

Pour ceux qui veulent connaître les réponses à notre questionnaire, les voici :

Question 1 : La Société canadienne du sang a fermé sa clinique de don de plasma de Thunder Bay en avril 2012 disant qu’ils n’avaient pas besoin des 10 800 unités de plasma produites annuellement par la clinique. En même temps, la SCS…

a. brûlait toutes les copies du rapport de la Commission Krever en sa possession
b. achetait plus de plasma des États-Unis
c. se demandait si les marionnettesThunderbirds vivraient réellement à Thunder Bay
d. testait le slogan « It’s in you to sell »

Réponse : Une seule réponse correcte pour cette question : Et c’est (b). La SCS doublait ses importations des États-Unis alors qu’elle fermait sa clinique de Thunder Bay. Tandis que la SCS prétendait avoir trop de plasma frais congelé, le plasma recueilli à Thunder Bay était également utilisé pour le fractionnement dans les produits pharmaceutiques, dont la demande est de plus en plus grande au Canada.

Question 2 : Le gouvernement de l’Ontario est à la recherche de soumissions de consortiums privés à but lucratif  pour la conception, la construction, le financement et l’entretien d’un nouvel hôpital psychiatrique/de réadaptation privatisé à Kingston. Il le fait parce que…

a. cette méthode de construction de nouveaux hôpitaux est vraiment dispendieuse et le gouvernement Wynne a tellement d’argent qu’il ne sait pas quoi en faire
b. ils se sont engagés dans une lutte électorale en dénonçant les partenariats publics-privés et ont pensé qu’une promesse brisée de plus ne changerait rien
c. le secteur privé est beaucoup moins transparent et les militants agaçants ne seront jamais en mesure d’obtenir de véritables renseignements sur la façon dont les fonds publics sont dépensés
d. mystère et boule de gomme!

Réponse : La réponse correcte est (d). Les P3 ne font guère de sens, et il y a un élément de vérité dans chacune des réponses, et nous les accepterions toutes.

Question 3 : En 2012, en plein milieu d’une épidémie meurtrière de c.difficile, le Système de santé de Niagara a décidé de rompre ses liens avec la société américaine qui s’occupait de la gestion du nettoyage des divers sites de l’hôpital. L’hôpital a également ajouté 18 nouveaux postes de nettoyage à l’interne. La décision a été prise à la suite…

a. d’un exposé de l’émission télévisée The Fifth Estate de Radio-Canada qui révélait que l’entretien dans trois des sept hôpitaux du SSN laissait largement à désirer
b. d’une révélation de dernière heure que l’impartition n’est pas vraiment une bonne idée
c. de la réalisation que le contrôle des infections pourrait avoir quelque vague lien avec la propreté de l’hôpital
d. du déjeuner

Réponse : La réponse correcte est (a). Les réponses (b) et (c) ne sont que pure spéculation, mais nous les accepterions quand même.

Question 4 : Le gouvernement de l’Ontario a récemment décidé de modifier le mode de prestation des services de physiothérapie dans la communauté. Dans son communiqué, le gouvernement a déclaré que « jusqu’à maintenant, un petit nombre d’entreprises à but lucratif jouissaient d’un contrôle presque exclusif sur la prestation de services de physiothérapie financés par l’État ». Et pourtant,…

a. l’Ontario dépense une grande partie de ces fonds réaffectés dans les soins à domicile et les maisons de soins infirmiers, où plus de la moitié des prestataires appartiennent à des entreprises à but lucratif
b. l’an dernier, la moitié des hôpitaux à but non lucratif de l’Ontario ont admis avoir récemment fait des coupures au niveau des services ambulatoires de physiothérapie
c. Les dépenses réelles de physiothérapie continuent de baisser
d. Malheureusement, toutes les réponses ci-dessus

Réponse : (a) ou (b) serait notre choix préféré, toutefois, les cliniques de physiothérapie à but lucratif disent que cela représente une réduction, ainsi, (c) serait acceptable, tout comme (d) d’ailleurs.

Question 5 : Lorsque le comté de Frontenac a cherché à mettre en œuvre sa propre version de l’austérité, le Conseil a décidé qu’il pourrait se débarrasser de…

a. 4 380 heures de services ambulanciers en dépit d’une augmentation des appels d’urgence
b. son bon sens
c. ses Twinkies
d. toute pensée de recueillir suffisamment d’argent pour couvrir la part des services des ambulances terrestres du comté.

Réponse : La réponse que nous voulions est (a); toutefois, nous pensons que (d) pourrait être acceptable. Nous accepterons les deux. La décision suggère un manque de bon sens aussi; ainsi, (b) pourrait aussi marcher. Pour ce qui est des Twinkies, nous les avons inventés; ainsi, si vous avez répondu (c), c’est faux.

Question 6 : Le gouvernement de l’Ontario estime que pour chaque dollar dépensé en santé mentale et toxicomanies, il économise 7 $ en coûts de santé et 30 $ en coûts liés à la perte de productivité et coûts sociaux. En dépit de ce qui peut sembler être des économies faciles, le budget provincial de l’an dernier…

a. n’a même pas mentionné la santé mentale
b. contenait beaucoup de chiffres
c. a élargi le gel d’austérité dans le financement de base des hôpitaux aux centres de soins tertiaires et de santé mentale
d. ne s’appuie jamais sur des éléments concrets de toute manière

Réponse : Remarquablement (a) est la réponse que nous cherchions – le budget 2012 ne parlait pas de santé mentale, en dépit des avantages évidents de passer à l’action. En fait, les hôpitaux psychiatriques ont été inclus dans le gel du financement des hôpitaux, ainsi (c) serait aussi correct. Et ce gel incluait les services communautaires fournis par ces hôpitaux psychiatriques. Le budget compte beaucoup de chiffres, donc (b) serait acceptable, et bien que (d) soit une question d’opinion, nous accepterions aussi cette réponse.

Question 7 : 32 000 Ontariens attendent d’entrer dans un foyer de soins de longue durée; 19 000 d’entre eux attendent actuellement dans la communauté. Comment faire pour passer en tête de file?

a. une valise remplie de petites coupures non marquées
b. être patient dans un hôpital que le RLISS a mis sur sa liste d’hôpitaux en crise de lits
c. demander à être réuni avec un conjoint qui vit déjà dans un établissement de soins de longue durée
d. le décès de votre soignant principal

Réponse : C’était la question la plus difficile. Nous ne pourrions jamais laisser croire que la corruption fonctionne, ainsi, (a) est définitivement incorrect. (d) et (b) seraient corrects. Même si le gouvernement s’empresse de parler d’accorder la priorité au placement en établissement de soins de longue durée des patients dans la communauté, les patients à l’hôpital ayant besoin d’un autre niveau de soins ont la priorité lorsque l’hôpital a besoin des lits et se dit en crise de lits. Il est arrivé que la moitié des hôpitaux d’un RLISS soient en « crise de lits », rendant encore plus difficile pour les personnes à domicile d’obtenir un lit de soins de longue durée. Réunir les conjoints est également une priorité (c), mais n’est pas aussi important que (b) et (d) lorsqu’il s’agit d’attribuer les lits.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s