Points rouges

À l’ère de la responsabilité, faire attention à ses dépenses devient intéressant lorsqu’on ne sait pas combien on a à dépenser.
Chaque budget provincial donne habituellement une idée de ce à quoi on peut s’attendre dans les années à venir; ainsi, tandis que cette année, le budget ne sera pas présenté avant le 2 mai, il est probable que les administrateurs d’hôpitaux planifient (et s’inquiètent) déjà.

La pronostication n’est pas toujours une science exacte. Lorsque la Commission Drummond recommandait de restreindre le financement des soins de santé à 2,5 %, peu de gens s’attendaient à ce que le gouvernement dépasse ce chiffre dans le budget l’an dernier. Au lieu de ça, le ministre des Finances, Dwight Duncan, a livré un budget 2012-13 qui accordait 2,45 % aux soins de santé, avec des promesses d’une moyenne de 2,1 % sur trois ans. Après un examen rapide de ces chiffres décevants, les administrateurs d’hôpitaux ont sans doute été choqués de constater que le budget de base des hôpitaux ne recevrait pas un sou de ces fonds – pas même de modestes miettes pour couvrir l’inflation, le vieillissement ou la croissance démographique.

Le 1er avril marque le début d’un nouvel exercice. Habituellement, les hôpitaux savent plus ou moins ce qu’ils recevront à cette date, même si une grande partie des organismes du secteur communautaire finissent par attendre des mois encore avant d’obtenir les dollars qu’on leur a promis.

Les administrateurs d’hôpitaux ne comptent sans doute pas sur plus de zéro; ainsi, ce que les RLISS ont à disposition pour les volumes chirurgicaux financés séparément commence vraiment à compter.

Le ministère de la Santé doit encore déterminer combien il dépensera sur les procédures axées sur la qualité, une autre expression orwellienne de Madame Deb Matthews pour ce qui vraiment se traduira par des procédures rémunérées à l’acte.

Les hôpitaux établissent leurs calendriers habituellement 5 à 6 semaines à l’avance, ce qui veut dire qu’ils effectuent déjà des procédures spécifiques sans savoir à cent pour cent s’ils auront l’argent pour.

Le ministère n’est pas pressé de dire aux RLISS quels seront les volumes financés cette année – attendant sans doute d’en savoir plus sur le budget qui doit être adopté à Queen’s Park.

Cela signifie que les RLISS ne peuvent encore rien dire à leurs hôpitaux.

Le RLISS du Centre Est a récemment étudié une motion qui donnerait le feu vert aux hôpitaux pour 25 pour cent des procédures axées sur la qualité faites l’an dernier.

Nous ne pouvons qu’assumer que ce calcul comptait sur un financement stable de la province, malgré une baisse de 10 pour cent l’an dernier pour les cataractes.

Vu que le ministère n’avait pas encore transféré d’argent aux RLISS pour le faire, le conseil a résisté à l’idée d’envoyer des lettres pour confirmer ces modestes volumes et a plutôt demandé un autre mois pour y réfléchir.

Cela signifie que le risque retombe vraiment sur les hôpitaux.
On imagine que vous devriez pouvoir compter sur un quart de ce que vous avez reçu l’an dernier. Peut-être. Rien n’est sûr.

Il ne faut pas oublier que, tandis que tout cela se déroule, le gouvernement fédéral continue d’offrir des augmentations de 6 % aux provinces. Cet argent était censé servir à résoudre les problèmes dans le secteur des soins de santé pour une génération.

Entre temps, on continue de suivre les temps d’attente pour ces mêmes procédures financées (ou pas.) Si les hôpitaux sont nerveux et réduisent le nombre de chirurgies financées, leurs temps d’attente risquent d’augmenter, ajoutant de petits points rouges sur leurs cartes de résultats. S’ils continuent de fonctionner comme d’habitude, ils pourraient aussi voir de petits points rouges s’ajouter sur la ligne du rendement financier de cette même carte de résultats.

Le 2 mai n’arrivera sans doute jamais assez tôt.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s