Les chiffres ne mentent pas : les coupures dans les hôpitaux ne sont pas compensées dans la communauté

Au cours des quelques dernières semaines, nous avons essayé de démentir la notion que les réductions au sein des hôpitaux se traduisent par des transferts de services dans la communauté.

Les données pour 2012-2013 ne sont pas encore disponibles, mais si l’on examine le volume de services de soins à domicile dispensés en 2011-2012, nous observons que, pour la plupart des services cliniques, moins de consultations — pas plus – ont été faites qu’au cours des années précédentes.

Si les coupures dans les hôpitaux représentent vraiment un transfert dans la communauté, le nombre de consultations dans les CASC ne devrait-il pas augmenter plutôt que baisser?

Les services de physiothérapie sont ceux où le déclin est le plus manifeste. Tandis que les hôpitaux de l’Ontario coupent de façon importante dans leurs services de physiothérapie ambulatoire, le nombre réel de séances de physiothérapie fournies dans la communauté par les centres d’accès aux soins communautaires (CASC) et leurs agences a baissé de façon considérable.

Selon l’Ontario Home Care Association, en 2005-2006, on enregistrait 541 101 séances de physiothérapie dans la communauté. En 2011-2012, ce chiffre avait chuté d’environ 100 000 séances pour atteindre 444 054.

La même chose s’est produite dans le domaine de l’orthophonie. En 2007-2008, les CASC enregistraient un nombre record de 461 484 consultations. En 2011-2012, ce chiffre était tombé à 245 782.

Entre 2007-2008 et 2011-2012, les visites dans la communauté faites par des diététistes des CASC ont passé de 59 690 à 47 954.

L’ergothérapie? Pas d’augmentation là non plus. Le nombre le plus élevé de consultations au sein de la communauté avait été enregistré en 2007-2008 (736 134). En 2011-2012, ce chiffre avait baissé de plus de 200 000 visites pour atteindre 513 290 .

Les seules consultations cliniques qui ont augmenté sont les visites d’infirmières, qui ont enregistré un nouveau record en 2011-2012, avec 8,1 millions de visites, contre 7,6 millions l’année précédente. Toutefois, les visites d’infirmières ont fluctué au cours des cinq années précédentes. On a enregistré un nombre moindre de visites d’infirmières en 2010-2011 qu’en 2009-2010, par exemple. Il sera intéressant de voir les chiffres définitifs pour 2012-2013.

Transférons-nous réellement les services cliniques? À tout le moins les métiers paramédicaux qui disparaissent dans les hôpitaux ne sont clairement pas remplacés dans la communauté. Les chiffres ne mentent pas.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s