Face à une formule de financement injuste, le SBGHC coupe à partir du haut (hmm… c’est nouveau ça!)

Voici quelque chose que l’on ne voit pas tous les jours : dans le cadre de ses efforts visant à enrayer un déficit budgétaire, le Centre de santé South Bruce élimine deux de ses quatre postes de cadres supérieurs.

Voilà qui contraste avec des hôpitaux comme le Centre des sciences de la santé mentale Ontario Shores, qui crée un nouveau poste de conseiller pour son PDG sortant, à un moment où le personnel de première ligne se prépare à affronter les difficultés de l’avenir.

Avec deux cadres supérieurs qui prennent leur retraite, il est possible que la décision ait été un peu plus facile pour le SBGHC. Toutefois, comme le savent déjà la plupart des travailleurs de première ligne, la suppression d’un poste vacant ne fait qu’augmenter la charge de travail de ceux et celles qui restent.

Le SBGHC est un des seuls hôpitaux à ne pas avoir succombé à la dernière décennie avec un déficit constant. Le fait que ce centre de santé soit maintenant obligé de restreindre son budget est en grande partie dû à une formule de financement punitive arrivée tout droit de Queen’s Park. Certains hôpitaux ruraux devaient échapper à la formule, mais le SBGHC, qui combine les ressources de quatre petits hôpitaux, n’a pas pu s’y soustraire.

L’ironie est qu’en consolidant leurs ressources, ces quatre petits hôpitaux sont pénalisés. L’hôpital d’Hanover, qui, malgré sa situation géographique par rapport au SBGHC, n’en fait pas partie, a sans doute poussé un grand soupir de soulagement.

Paul Rosebush, PDG du SBGHC, se plaint que l’application de la nouvelle formule sur ce groupe d’hôpitaux est injuste. Il n’a pas tort – le SBGHC est différent en ce sens que la plupart des petits hôpitaux ruraux sont généralement affiliés à un plus grand hôpital régional. Ce n’est pas le cas pour le SBGHC, une vérité que le RLISS du Sud-ouest a reconnu. Michael Barrett, PDG du RLISS du Sud-ouest, a mentionné au Sun Times de Owen Sound que « le plus important pour nous, c’est qu’ils aient choisi de collaborer, et c’est bien… quatre hôpitaux qui partagent leurs ressources, l’administration et toutes les choses qu’ils font… nous ne voulons certainement pas qu’ils soient affectés négativement par la formule de financement à cause de ça.»

Le SBGHC s’attend à terminer l’année avec un déficit de 125 000 dollars, sur un budget de 42,5 millions de dollars. La suppression des deux postes de direction leur permettra d’économiser 200 000 $ par année – de l’argent qui sera plus que nécessaire vu que, comme Rosebush le prévoit, la mise en œuvre de la formule de financement représentera une autre perte de 215 000 $ l’an prochain.

La nouvelle formule de financement mise en place par la province visait à fournir un modèle logique de financement des hôpitaux. Elle devait prendre en compte un large éventail de facteurs, y compris les habitudes d’utilisation et les données démographiques locales. Jusqu’à présent, il semblerait que les hôpitaux bien financés des zones urbaines riches s’en tirent à bon compte, tandis que les hôpitaux des régions de la province où l’économie souffre subissent les impacts négatifs importants de cette nouvelle formule. Est-ce vraiment ce que le gouvernement avait à l’esprit?

Le printemps dernier, nous avions demandé à obtenir l’algorithme spécifique pour établir comment fonctionne la formule. Tandis qu’on nous l’avait promis, nous ne l’avons jamais reçu.

Stephen Birch, ancien membre du conseil du RLISS de Hamilton Niagara Haldimand Brant, a laissé entendre que la formule s’appuie trop fortement sur les modèles d’utilisation existants et qu’elle ne tient pas compte des besoins courants des collectivités en matière de soins de santé. Par exemple, si un résident d’une certaine communauté doit se rendre dans un hôpital situé à 50 km pour une opération particulière, ça compte pour l’hôpital éloigné plutôt que pour la communauté dans laquelle le patient vit.

Publicité

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s