Comme au Canada, les travailleurs américains ne profitent pas de la croissance économique

Tandis que les conservateurs de l’Ontario tente de réduire les salaires des travailleurs au nord de la frontière en attaquant les syndicats, les régimes de retraite à prestations fixes et le régime global de rémunération au sein du secteur public, l’Institut de politique économique des États-Unis souligne l’énorme fossé qui s’est creusé dans les quelque quarante dernières années entre la croissance des salaires et la croissance économique. Manifestement, ce ne sont pas les travailleurs qui ont profité de cette croissance.

Les données montrent qu’au cours de la période allant de 1973 à 2011, l’économie américaine a cru en termes réels de 80 pour cent, mais le travailleur moyen n’a bénéficié que de 4 pour cent de cette croissance sous forme d’augmentations salariales horaires réelles. La rémunération globale – salaires et avantages sociaux – a augmenté de 10,7 pour cent.

La répartition de cette croissance des salaires est également très inéquitable.

Tandis que les 5 % supérieurs ont vu leurs salaires réels augmenter de 34,1 %, les 10 % inférieurs semblent avoir réalisé une différence de seulement 1,1 %.

Si vous séparez les gains modestes réalisés par les femmes pendant cette période, les salaires réels des hommes sont en fait tombés dans les 60 pour cent inférieurs.

Pour la période plus récente entre 2007 et 2011, la plupart des travailleurs – les 70 % en bas de l’échelle – ont vu leurs salaires réels baisser, tandis que les 30 % en haut de l’échelle ont observé une hausse modeste. Les 5 % supérieurs des travailleurs américains ont vu une croissance réelle de 2,4 % au cours de cette période récente de cinq ans.

La croissance réelle représente les gains réalisés en sus du taux d’inflation.

Le taux d’inégalité augmente en fait plus rapidement au Canada qu’aux États-Unis, même s’ils demeurent légèrement plus élevés au sud de nos frontières. On trouve vraisemblablement plus de similarités que de différences entre le statut des travailleurs des deux pays, nous encourageant à nous demander pourquoi les conservateurs cherchent malgré tout cela à mettre en place un programme qui contribuerait à diminuer encore davantage la part de la croissance économique des travailleurs?

Pour afficher un tableau interactif sur la question, cliquez ici.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s