Société canadienne du sang : L’indifférence de Matthews coûte des emplois de qualité dans le Nord de l’Ontario

Les médias considèrent souvent la ministre de la Santé Deb Matthews comme candidate idéale au remplacement de Dalton McGuinty à la tête du gouvernement de l’Ontario – c’est une surprise si l’on tient compte de l’intense surveillance à laquelle elle est soumise depuis son rôle dans le scandale du service d’ambulances aériennes ORNGE.

Plus tôt cette année nous avons publié une série d’histoires (en anglais) sur la fermeture en avril dernier du Centre de collecte de plasma de la SCS, à Thunder Bay. À l’époque, Matthews avait montré peu d’intérêt à défendre le centre ou les emplois nécessaires dans le Nord de l’Ontario – ceci malgré le fait que Bill Mauro, un député provincial dans son caucus, déclarait publiquement que la fermeture avait quelque chose de louche.

À la législature, Deb Matthews avait accepté l’explication de la SCS comme quoi le plasma de Thunder Bay n’était pas nécessaire, même si le rapport annuel de l’organisation montrait des augmentations importantes des importations de plasma de source américaine.

Il est intéressant de comparer le manque d’intérêt de Matthews relativement au sort de l’établissement de Thunder Bay au manque d’intérêt du gouvernement du Nouveau-Brunswick relativement à la fermeture d’un centre de traitement et de distribution de la SCS à Saint John.

Vers la fin de 2009, le gouvernement libéral du Nouveau-Brunswick apprenait que la SCS envisageait de fermer l’établissement de Saint John d’ici à 2012. Les libéraux et les conservateurs s’étaient opposés à la centralisation des activités du centre à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Ils étaient si furieux que le gouvernement du Nouveau-Brunswick avait même commandé un rapport de KPMG pour examiner la possibilité de carrément se débarrasser de la SCS dans la province.

En janvier 2012, suite à un changement au sein du gouvernement, la ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Madeleine Dubé, avait annoncé que la province abandonnait ses projets d’autonomie, jugeant l’option trop dispendieuse.

Le public estimait alors que le combat était perdu. Le centre de traitement et de distribution était peut-être fermé, mais il était clair que d’autres négociations se déroulaient dans les coulisses.

Plus tard cette année, la SCS avait annoncé qu’elle créerait des emplois à Saint John en établissant un deuxième centre d’appels national. Malgré la majorité anglophone dans cette région de la province, la SCS a fait remarquer que Saint John était l’endroit idéal pour le centre d’appels en raison de la présence d’une main-d’œuvre bilingue. Nous nous étions alors demandé si le chef de l’exploitation de la SCS, Ian Mumford, confondait Saint John avec Moncton.

Le centre d’appels du Nouveau-Brunswick augmenterait le centre d’appels national situé à Sudbury, en Ontario.

Plus inquiétant pour l’Ontario, Mumford avait dit que le travail du centre d’appels courant serait « redistribué » et que des renseignements supplémentaires seraient fournis après qu’une « analyse plus détaillée de la dotation ait été effectuée ».

La SCS a dit qu’elle pourrait créer jusqu’à 50 emplois à son nouveau centre d’appels de Saint John. La question reste à savoir si ces emplois viendront simplement du Nord de l’Ontario…

Il ne fait aucun doute que la SCS fait de la politicaillerie. Le problème est qu’un seul des deux gouvernements est dans le jeu.

Si Deb Matthews veut prendre la tête du gouvernement de l’Ontario, elle devrait prêter attention et poser certaines questions difficiles, le genre de questions qu’elle aurait dû poser dans l’affaire ORNGE.

Cette semaine, le SEFPO et le SNGESP accueillent des travailleurs de la SCS de tout le Canada pour une réunion de deux jours. Bienvenue aux délégués.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s