Une entreprise privée de Toronto veut payer ses donneurs de plasma

Santé Canada a reçu une demande d’une entreprise privée non cotée d’exploitation de deux centres de collecte de plasma à Toronto.

Cette annonce arrive peu après celle de la Société canadienne du sang de la fermeture, la semaine dernière, du centre transfusionnel de Thunder Bay.

La compagnie, ExaPharma, semble être dirigée par des membres de la communauté iranienne de Toronto; le directeur du centre est un chirurgien orthopédiste autrefois employé par la Société de l’hémophilie de l’Iran.

La plupart des employés sont de jeunes diplômés, y compris la présidente de la compagnie, Yalda Riahi, une avocate appelée au barreau en 2011, qui travaille pour un cabinet d’avocats dans la région de Vaughan.  Ses qualifications? Selon le site Web du cabinet Rotundo Di Iorio Quaglietta, elle se spécialise dans les litiges commerciaux et les préjudices corporels.

Tandis que la compagnie ExaPharma déclare sur son site Web avoir « un engagement inébranlable envers la qualité et l’observance stricte de tous les règlements et lignes directrices » (traduction libre),  elle semble négliger une des lignes directrices les plus importantes de l’Organisation mondiale de la santé – les donneurs ne devraient pas être payés pour leurs dons.

Dans la section FAQ du site Web de « Canadian Plasma Resources », on répond à la question « Serai-je compensé? » par « Oui! Nous avons plusieurs options pour vous, y compris le paiement par dépôt direct dans votre compte bancaire, par chèque ou par cartes Visa prépayées. Revenez nous voir souvent pour découvrir les autres modes de paiement pratiques que nous essaierons d’ajouter. » (traduction libre)

On ne découvre que Canadian Plasma Resources est associé à ExaPharma que sur la page de contact, qui nous dirige vers une adresse électronique chez ExaPharma.

Le logo de Canadian Plasma Resources ressemble étrangement à celui de la Société canadienne du sang. Son slogan peut sembler vaguement familier lui aussi – « Donnez du plasma, donnez la vie ». Héma-Québec, l’homologue de la SCS dans cette province, utilise « Donnez du sang. Donnez la vie. » en guise de slogan. La Croix-Rouge américaine utilise « Donnez du sang ».

Sur son site Web, ExaPharma nous dit que son « expérience nous permet de nous engager à produire des produits thérapeutiques dérivés du plasma de qualité supérieure et d’améliorer la vie de ceux et celles qui en dépendent » (traduction libre).

Pourtant, nos recherches semblent indiquer que l’entreprise n’est pas encore enregistrée dans la province de l’Ontario!

Tandis que la SCS annonçait la fermeture de son centre transfusionnel de Thunder Bay, en raison d’un surplus de plasma, ExaPharma nous dit que son objectif consiste à trouver des solutions à la pénurie actuelle de plasma sanguin et de produits thérapeutiques dérivés du plasma au Canada.

Est-ce une simple coïncidence ou ont-ils des intentions cachées? Nous l’apprendrons sans doute dans les semaines à venir, une fois que Santé Canada aura passé leur demande en revue.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s