Les hôpitaux du Centre-Est perdent une grande partie de leur « prime de rendement aux urgences »

Quelles augmentations les hôpitaux reçoivent-ils réellement en matière de financement?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre puisque leur financement vient de nombreuses sources différentes.

Le programme de financement axé sur les résultats (FAR) en est une.

Mis en place il y a quatre ans, le programme FAR avait pour objectif de récompenser les hôpitaux qui parvenaient à réduire les temps d’attente aux urgences. Les paiements devaient être établis chaque trimestre.

Les résultats ne sont pas particulièrement brillants.

Le Réseau local d’intégration des services de santé du Centre-Est a récemment indiqué que les neuf centres hospitaliers qui sont admissibles aux fonds du programme FAR ne recevraient que 755 150 $ de l’enveloppe de 5,1 millions de dollars qui était prévue au tout dernier trimestre (Q3).

L’exemple le plus marquant est celui du Centre régional de santé de Peterborough qui ne recevra que 23 100 $. S’il avait atteint ses cibles, il aurait eu droit à une prime maximale de 758 250 $  Aïe!

Certains hôpitaux plus petits, comme l’Hôpital Northumberland Hills de Cobourg, ne recevront aucune prime pour ce trimestre. Ce n’est pas la première fois que Cobourg s’est retrouvé sans rien cette année.

Avec les nouvelles restrictions du plan d’austérité à venir, les hôpitaux auront encore plus de mal à atteindre leurs cibles, ce qui se répercutera sur leur financement.

Les hôpitaux ne peuvent pas contrôler tous les facteurs qui ont une incidence sur les temps d’attente, comme par exemple l’efficacité des centres de soins d’urgence voisins ou même la publication des  temps d’attente plus courts, qui peut avoir un effet contraire.  Et puis, ils doivent faire face aux épidémies de grippe, aux rigueurs de l’hiver, aux étés étouffants et à tous les autres imprévus d’une journée mouvementée aux urgences.

Et permettez-nous d’oser suggérer que la réduction des effectifs puisse avoir des répercussions sur ces résultats.

Quatre ans plus tard, il est évident que ce programme ne fonctionne pas. Le moment est peut-être venu de chercher d’autres moyens d’améliorer les résultats aux urgences.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s