Une journaliste d’Owen Sound insiste sur le fait que moins c’est vraiment plus

Ah, les journalistes.

Nous avons récemment contacté Tracey Richardson, journaliste de l’Owen Sound Sun Times, à propos de son article sur les recommandations de la Commission Drummond. Voici ce que la journaliste a écrit dans son article :

« Environ une centaine de ces recommandations se rapportent au système de soins de santé doté d’un budget de 47 milliards de dollars, soit 43 pour cent du budget provincial, qui continue de croître. »

Nous avons souligné le fait que les soins de santé représentaient 42 pour cent des dépenses des programmes provinciaux du dernier budget et que ces dépenses ont même atteint récemment 46 pour cent (budget 2010-2011).

Comment peut-on dire alors que le pourcentage des dépenses du gouvernement continue de croître? 42, après tout, c’est moins que 46.

Madame Richardson a répondu à notre courriel au sujet de l’inexactitude de son article. Elle a déclaré que les dépenses en santé se situaient entre 42 et 43 pour cent, selon les « opinions politiques » de chacun. Elle n’a pas daigné expliquer comment elles pouvaient dépasser alors 46 pour cent, mais elle nous a dit que nous pouvions toujours écrire une lettre à l’éditeur afin de faire valoir « nos solides convictions ».

Désolé Tracey, mais ce que vous avez avancé est faux. Vous avez repris les déclarations de Don Drummond comme une vérité et sans vérifier les documents de l’actuel budget provincial. Quand nous vous avons demandé de corriger votre erreur, vous avez suggéré que c’était votre opinion.

À titre d’information, voici les prévisions des budgets provinciaux relativement aux dépenses des soins de santé :

  • 2009-2010 : 43 pour cent des dépenses de programmes
  • 2010-2011 : 46 pour cent des dépenses de programmes
  • 2011-2012 : 42 pour cent des dépenses de programmes

En 2010-2011, les charges en santé ont été inférieures de 454 millions de dollars au-dessous des prévisions.  Oui, au-dessous.

Dans le budget du printemps dernier, le gouvernement a expliqué que « les charges dans le secteur de la santé étaient inférieures de 454 millions de dollars aux prévisions, en raison surtout des plans révisés en ce qui concerne les dossiers de santé électroniques, d’une utilisation moindre des programmes de vaccination et d’appareils et d’accessoires fonctionnels, ainsi que du report des dates limites des projets de stimulation à court terme. »

Ah, la vérité! Elle n’est pas toujours bonne à dire. Elle pourrait gâcher un très bon article.

Oh, et « l’industrie » des soins de santé qui représente 47 milliards de dollars? Bien plus que ça en réalité. Seulement près des deux tiers des dépenses des soins de santé de l’Ontario sont publiques. Et l’autre tiers? Vous le payez de votre poche ou par l’entremise des assurances privées. Les coûts augmentent là aussi, mais Don Drummond n’a fait aucune recommandation dans ce domaine.

Publicité

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s