Rapport Drummond… un avertissement surprise

Caché dans les nombreuses recommandations de la Commission Drummond se trouve un avertissement surprise sur les écueils d’une entente de libre-échange entre le Canada et la Communauté européenne.

Drummond fait remarquer que les 500 millions de dollars qu’auraient permis d’économiser les réformes du gouvernement sur la fixation des prix des médicaments génériques pourraient partir en fumée si le gouvernement Harper ne protège pas les intérêts de la province.

Aligner nos normes à celles de la Communauté européenne en ce qui concerne la protection des médicaments de marque conférée par un brevet tiendrait les médicaments génériques plus longtemps hors marché.

Drummond fait ressortir les conclusions d’une étude de Aidan Hollis (Université de Calgary) et Paul Grootendorst (Université de Toronto), selon qui l’adoption des trois propositions européennes sur la propriété intellectuelle des médicaments coûtera jusqu’à 1,2 milliard de dollars par année aux Ontariens. Un peu moins de la moitié — 551 millions de dollars, s’ajouterait aux coûts du gouvernement, le reste sortant directement de nos poches et des régimes de santé des employeurs privés.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s